Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BenBlog
  • BenBlog
  • : Ce site / blog artistique et ludique a pour vocation de présenter mes productions, et celles d'auteurs invités : livres, poèmes, chansons, nouvelles, expositions, billets d'humeur sur la vie culturelle, politique, sociale et juridique, émissions de radion, compositions musicales électro-acoustiques.
  • Contact

Recherche

Archives

27 décembre 2006 3 27 /12 /décembre /2006 10:29

Les InterviewsBrut De Femme Imaginaires :

Pierre de

Benronsard

(Propos receuillis par Diam's, (Rapeuse) Brut De Femme

 

-Diam's :  M'sieur Ronsard, ma parole, zarma tu m'inspires...

 

- Pierre de Ronsard :


Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avoit desclose
Sa robe de pourpre au Soleil,
A point perdu ceste vesprée
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vostre pareil.

Las ! voyez comme en peu d'espace,
Mignonne, elle a dessus la place
Las ! las ses beautez laissé cheoir !
Ô vrayment marastre Nature,
Puis qu'une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !

Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que vostre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez vostre jeunesse :
Comme à ceste fleur la vieillesse
Fera ternir vostre beauté.

- Diam's :  La mort de ton âme, tu m'prends pour une poupée ou quoi ?

 

- Pierre de Ronsard :


Ni de son chef le trésor crépelu,
Ni de son ris l'une et l'autre fossette,
Ni l'embonpoint de sa gorge grassette,
Ni son menton rondement fosselu,

Ni son bel oeil que les miens ont voulu
Choisir pour prince à mon âme sujette,
Ni son beau sein dont l'Archerot me jette
Le plus aigu de son trait émoulu,

Ni son beau corps, le logis des Charites,
Ni ses beautés en mille coeurs écrites,
N'ont esclavé ma libre affection.

Seul son esprit, où tout le ciel abonde,
Et les torrents de sa douce faconde,
Me font mourir pour sa perfection

-Diam's : Tu m'chicane mon frère...c'est du verlan là ou quoi ?

 

- Pierre de Ronsard :

Ô doux parler, dont l'appât doucereux
Nourrit encore la faim de ma mémoire,
Ô front, d'Amour le Trophée et la gloire,
Ô ris sucrés, ô baisers savoureux ;

Ô cheveux d'or, ô côteaux plantureux
De lis, d'oeillets, de porphyre et d'ivoire,
Ô feux jumeaux dont le ciel me fit boire
Ô si longs traits le venin amoureux ;

Ô vermillons, ô perlettes encloses,
Ô diamants, ô lis pourprés de roses,
Ô chant qui peut les plus durs émouvoir,

Et dont l'accent dans les âmes demeure.
Et dea beautés, reviendra jamais l'heure
Qu'entre mes bras je vous puisse r'avoir ?

 

-Diam's : Comme il y va lui ! T'es qu' un bouffon Ronsard, ya rien à faire avec un keum comme toi ! J'me casse, j'ai jamais vu un balourd comme ça sur ma vie ! 

 

 

 

 

 Pierre de Ronsard

 

(Aimable autorisation des Editions Ma 6T Va Cracker)

 

Tai toi babillarde Arondelle,
Par Dieu je plumerai ton aile
Si je t'empongne, ou d'un couteau
Je te couperai ta languette,
Qui matin sans repos caquette
Et m'estourdit tout le cerveau.

Je te preste ma cheminée
Pour chanter toute la journée,
De soir, de nuit, quand tu voudras :
Mais au matin ne me reveille,
Et ne m'oste quand je sommeille
Ma Cassandre d'entre mes bras.

Partager cet article

Repost 0
Published by PIERRE ALAIN GOURION - dans Les Interviews Imaginaires
commenter cet article

commentaires

séverine 01/01/2007 00:04


Je te souhaite une très bonne année,
pleine de tendresse et d'amour,
de bons et mauvais jours,
de l'argent et la santé,
bref que l'année 2007,
t'offre tout ce que tu souhaites !
séverine

PIERRE ALAIN GOURION 01/01/2007 13:43

Merci Séverine !
Ton blog est plein de dynamisme !
Et santé à ton homme, te laisse pas abattre !
Ben  :-)

orchi 30/12/2006 00:06

elle a trop de chance diam s .la verite , elle le merite pas ! moi , je suis tombee raide dingue de ce ronsard .comment est ce qu on peut le rencontrer ?

PIERRE ALAIN GOURION 30/12/2006 10:22

Orchi, allons voir si Ronsard
Qui cette nuit s'est couché tard
A point perdu ce charme fou
Que vous jugez plus haut que tout

Il m'a délégué ses pouvoirs
Las, je suis donc à tout pourvoir :
Soit vos désir, votre beauté
Veuillez je vous prie m'indiquer
Votre adresse web, heu, coordonnées.

Je tenterai modestement
D'être Ronsard à vos yeux doux
Et si j'échoue bien tristement
Dans ce mandat, voire ce moment

Vous reviendrez avec vos 'com'
Me dire désirs inassouvis
Je resterai seul comme une gomme
Vous serez belle, seule dans le lit.
Donc, si vous me croyez, mignonne,Tandis que vostre âge fleuronneEn sa plus verte nouveauté,Cueillez, cueillez vostre jeunesse :Comme à ceste fleur la vieillesseFera ternir vostre beauté
BenRonron :-)