Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BenBlog
  • BenBlog
  • : Ce site / blog artistique et ludique a pour vocation de présenter mes productions, et celles d'auteurs invités : livres, poèmes, chansons, nouvelles, expositions, billets d'humeur sur la vie culturelle, politique, sociale et juridique, émissions de radion, compositions musicales électro-acoustiques.
  • Contact

Recherche

Archives

27 décembre 2006 3 27 /12 /décembre /2006 05:58

Les Interviews

Imaginaires  :

Ben Lacan, propos receuillis par Ben

(Les parenthèses sont de la rédaction)

 

- Question: Monsieur Ben Lacan, pourquoi êtes-vous incompréhensible? Est-ce selon vous une preuve de la complexité du monde, de perpexité de Votre Hauteur devant la Vie ou bien le résultat d'un sentiment d'infériorité compensé à l'égard de vos Maîtres, Auteurs lisibles?

- Réponse de Ben Lacan: Rien de tout làce (celà), jeune homme. J'y pense donc j'essuie.

- Question: C'est à dire ?

- Réponse de Ben Lacan: C'est à dire que. Et que. Et que. Et aussi selon que. Voire selon queue, mais là, j'abuse un chouia! (il rit)

- Question: Précisemment, dans votre ouvrage "Le Que, la Queue et le Chouia", paru aux Editions ALEASMANN -merci, Maître, de m'offrir cette transition inespérée- vous opposez courageusement deux concepts a priori fort éloignés l'un de l'autre. Que souhaiteriez-vous faire comprendre à vos patients?

- Réponse: Un la patience. Deux que le "que" suit, quand "la queue" précède. J'ai dit.

- Question: C'est en effet tout le débat actuel. Ben Ardisson en a lui-même parlé lors de son séminaire audiovisuel...

- Réponse: Bon Ah ! (Ah bon !) Sondiar (Ardisson) lui-même?

- Q : Oui, enfin, Ardisson quoi, vous savez, l'interviewer névrotique...

- R : Je ne le sais que trop. Et c'est peu dire. Mais enfin. Sondiar lui-même. Bon Ah (Ah bon). Yabon.

- Q : Yabon ?

- R : Ben oui, Yabon.

- Q : A ce point ?

- R : Yes, enfin oui, en cas tous [tout cas] c'est pas non ! Je dis Yabon.

- Q : Bon.

- R : En effet, bon, je ne vous le fais pas dire, mais enfin. Mon enfant, votre interview s'essoufle ce me semble oui non. Comment comptez-vous la relancer non oui avant que vos propres lecteurs [il rit, je me demande pourquoi] ne s'essouflassent eux-mêmes?

- Q : En vous questionnant encore, Maître !

- R : Il vous reste une minute avant la fin irrémédiable, définitive et espérée de votre consultation, jeune homme, vous verrez ensuite avec ma divine assistante pour le règlement de mes honoraires délirants, je vous en prie faîtes vite, je n'en puis littéralement plus !

- Q : Si je puis me permettre, ce n'est pas une consultation, Maître, mais un entretien...

- R : Oui, bon. Ainsi soit-il. Alors ?

- Q : une petite dernière : finalement, pourquoi tout celà ?

- R : Voilà enfin une interrogation pertinente et une réponse qui ne le sera pas moins, ni plus d'ailleurs, afin de ne pas vous embrouiller l'esprit. Encore que.

- Q : Encore que quoi ?

- R : Encore que. Je me comprends. J'ai dit.    

                                                    (propos receuillis par Ben)

Partager cet article

Repost 0
Published by PIERRE ALAIN GOURION - dans Les Interviews Imaginaires
commenter cet article

commentaires

marie-frise 05/01/2007 10:24

Serait-il possible d'organiser une rencontre entre DAME NATURE et  MONSIEUR PROPRE ?
Merci  et bonne année  à tous les journalistes (libres et emprisonnés)

PIERRE ALAIN GOURION 06/01/2007 08:56

Merci d'abord, Marie-Frise, pour les journalistes emprisonnés. Sympa et opportun de penser à eux, qui s'exposent pour notre information dans ce monde en folie. Pour les libres, on a bien besoin qu'ils fassent (bien) leur métier; mais c'est peut-être moins leur compétence qui fait problème que "le système" média dans lequel ils sont inclus : ici l'Internet ouvert et interactif vient compléter. Le nouveau journalisme 3.0 passe par les blogs (voir à ce sujet sur http://www.lemonde.com, un article récent de Jean-Pierre Elkabach, Président d'Europe N°1.)

Tu propose par ailleurs une Interview Imaginaire de Monsieur PROPRE par Madame de la NATURE, ou bien est-ce l'inverse ? Super idée, pour faire rire en évoquant quelques thèmes écolo : dis donc, tu voudrais pas t'y mettre stp, j'ai un boulot fou et tu me parais bien inspirée...

L'article paraîtrait évidemment sous ta signature. On pourrait généraliser le processus : envoyez vos idées d'interview par "com" ou courriel, les acteurs du monde entier d'hier aujourd'hui et demain s'offrent à nous, ils ne demandent que celà. Et nous provoquerons ainsi quelques rencontres improbables...ou explosives.

Ben Happy