Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BenBlog
  • BenBlog
  • : Ce site / blog artistique et ludique a pour vocation de présenter mes productions, et celles d'auteurs invités : livres, poèmes, chansons, nouvelles, expositions, billets d'humeur sur la vie culturelle, politique, sociale et juridique, émissions de radion, compositions musicales électro-acoustiques.
  • Contact

Recherche

Archives

11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 09:41

Miranda 0229Expo Apero Tango

 

 
Bubble Art présente


le vendredi 18 juillet 2014 à partir de 18h


PAGOU / Les Vies déjantées de Miranda en ses Appartements


La visite guidée (ou pas) de l'exposition de ces installations d’art contemporain sera suivie d’une performance parlée / dansée de Marie et Pierre Alain GOURION, puis d’un


Apéritif dinatoire


ainsi que d’une petite Milonga climatisée de tango. DJ Secret Service aux platines.


Entrée 10 €


Performance à 21h

Le Barreau est-il devenu fou ? Depuis qu’il s’est mis à danser le tango argentin entre deux plaidoiries, un avocat autrefois bien installé à Lyon, Pierre Alain Gourion, dit PAGOU, a basculé dans l’art contemporain, sans aucun espoir de retour.

« PAGOU présente ainsi, dans un improbable garage villeurbannais transformé en galerie, 50 de ses « installations » sonores ou muettes qui invitent le spectateur à entrer dans l’univers onirique de Miranda, chanteuse sublime et décatie, venue s’échouer là au terme d’une vie trop longue. Un lieu industriel o combien incongru pour elle qui a connu les fastes des hôtels particuliers et les plus grandes scènes mondiales. Elle vous y attend pour faire resurgir les fulgurances de son amour des hommes, des voyages, de la scène, du tango, celles qui survivent aux blessures de la vie et de ses addictions. Quête existentielle esthétique et caustique … Voici donc évoquées, à travers 50 installations issues d'objets détournés, les vies déjantées de Miranda. Danseuse de tango argentin, chanteuse et comédienne, Miranda, qui parcourt ce monde malade depuis 1904, a inspiré un auteur. Elle nous accueille en ses appartements pour partager avec vous ses folles épopées."

Expo du 13 juin au 15 septembre / Visites les lundi et mercredi de 15h à 19h, les vendredi de 18 à 22h ou sur appel téléphonique au 06 03 78 64 68 / Scénographie Morgane Crespin / Eclairage William Fagès / Collaboration Marie Gourion / Christiane Millet / Christine Molina


Bubble Art, L'Anatole 45, 45 Rue Anatole France – 69100 Villeurbanne / Métro République.

 


 

pierre-alain-gourion-dans-la-baignoire-de-miranda-photo-dr.jpg

Le Progrès de Lyon
Mercredi 16 juillet 2014
Publié le 16/07/2014 à 05:00

De la justice à l’art

Découverte. Pierre Alain Gourion a été durant 35 ans avocat à Lyon. Depuis quelques années, il se consacre à sa passion pour l’art et expose en ce moment ses œuvres dans une exposition intitulée « Les vies déjantées de Miranda en ses appartements ».

Pierre Alain Gourion dans la baignoire de Miranda.  Photo DR

L’exposition « Les vies déjantées de Miranda en ses appartements », c’est l’histoire de Miranda, une danseuse de tango, chanteuse et comédienne argentine âgée de 101 ans, née en 1904 à Buenos Aires, qui a vécu entre l’Argentine et la France et qui se repose désormais du côté de Villeurbanne. Miranda est née dans l’esprit de Pierre Alain Gourion, alias Pagou, un ancien avocat au barreau de Lyon devenu plasticien, auteur, photographe, chanteur, en un mot un artiste, « j’ai toujours été intéressé par l’art, j’ai travaillé dans le cinéma à Paris avant de devenir avocat et j’écris depuis toujours », raconte Pierre Alain Gourion. L’exposition réunit 60 œuvres réalisées à partir d’objets détournés accompagnées de textes signés de la main de l’ancien avocat, « je suis parti des objets mais ceux-ci ne vont pas sans les textes, les deux se répondent », explique l’artiste membre de l’association Bubble Art. En assistant à l’exposition, c’est dans un univers tout entier que vous entrerez, vous découvrirez le salon de Miranda, son bureau, sa salle de bain…, la danseuse de Tango Argentin n’aura plus de secret pour vous, « Miranda fait partie de moi, souligne Pierre Alain Gorion, c’est une femme qui m’a été inspirée par les femmes de ma vie. C’est la première fois que j’expose mes œuvres, c’est un travail de cinq ans », poursuit-il. L’exposition est visible jusqu’au 15 septembre mais cette date ne signifiera sans doute pas la disparition de Miranda, son « créateur » ayant déjà imaginé son avenir, « Miranda devrait s’éteindre d’ici peu ici à Villeurbanne mais elle vivra toujours dans l’écriture ainsi que dans les objets et elle connaîtra peut-être d’autres vies ». DR.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ben - dans Bubble Art
commenter cet article

commentaires

olivier 09/03/2015 20:43

Merci pour cet article .