Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BenBlog
  • BenBlog
  • : Ce site / blog artistique et ludique a pour vocation de présenter mes productions, et celles d'auteurs invités : livres, poèmes, chansons, nouvelles, expositions, billets d'humeur sur la vie culturelle, politique, sociale et juridique, émissions de radion, compositions musicales électro-acoustiques.
  • Contact

Recherche

Archives

15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 07:54

TANGO PLAGIAT et GRIPPE AVIAIRE
 par Pierre Alain GOURION



J'avais une douce amie, une crevette de taille
Avec des yeux verdis et des antennes roses
Les bras endimanchés, et la cote de maille,
Qui avait de l'humour et le goût de la chose.

Elle m'offrit un tango
Très, très hospitalier.
Me voilà sombre héro
D'un moment chaloupé.

Milonguero maqué
Par crustacée hirsute
Je me vis débarquer
De ses rêves. Et puis zut !



Je lui dis tout de go
Faisant fi de l'Ego :

Je vous aime des yeux
Je vous aime du cœur
Mais j'ai peur de ceux
Qui courtisent ma sœur.


Hello, beau sombre héro
Répondit la Pucelle
Tes mots
Sont du Feydeau




Du Courteline pompé
Marivaux de mes couilles
Du Racine abimé
Par une triple andouille !



Le sang, que j'ai fort vif
Ne fit qu'un seul tour
Hâtif.
C'était mon jour

De juif
Mon parfum d'arabesque
Et sous ma plume de suif
Il me vint cette fresque :

En un mot comme en cent
Ici pas de stagiaire
Que je meure si je mens
Et que la grippe aviaire

Ou, peu me chaud, porcine
Chevaline, mexicaine
Me tombe sur la pine :
Tout était de ma veine.

Le sombre héro nubile,
Martyr de milonga
S'il a la plume fertile
Est mollet flagada.

De vos campagnes lointaines
Dans vos rêves innocents
Vous fûtes une incertaine
Lectrice. Je m'en ressens,

Cruelle, d'ainsi douter si net
Que ces vers fussent de moi
Auteur sur l'Internet
Emasculé de lois.

Mais elle chercha, habile,
La vérité toute nue.
Voilà qu'elle sort sa bile
Son venin de la mue,


Et qu'elle trouve la ficelle :
L'origine de mes mots
Google dixit, pas elle,
C'était du Paul Claudel !



Me voilà démasqué
Zéro rêve, Zorro,
Zébie postérité,
Car copier il ne faut.

Les héritiers Claudel
Vont me faire un procès
Je plaide coupable d'icelle,
Poésie crustacée

J'ai chopé le virus
Inspiration glaciaire
Elle a pris mon phallus
Vilaine grippe plagiaire.

Eunuque condamné à danser le tango
Des pilleurs de rêves, des voleurs de mystiques,
J'ère à perpétuité dans les bals de mélo,
Et les fantasmes filles des travelos antiques.



Partager cet article

Repost 0
Published by PA Gourion - dans Poésie
commenter cet article

commentaires

Sylvie 21/04/2010 23:02



Je viens de parcourir votre site ; tango, grippe aviaire, et Camille qu'en pense-t-elle ? son frère l'aimait tant ; Avez-vous tant souffert de votre ancien métier pour en penser qu'il a englouti
une partie de vous (émasculé, pas trop j'espère) ; euneuque , travelo : mais on vous a amputé ! que reste t-il de vous, de votre être, vous qui semblez tellement créatif ; quel chemin avez-vous
pris à un moment de votre vie qui s'est avéré à l'opposé de vous-même.  Et vous voilà enfin dans votre histoire, à l'heure de la réconciliation  et c'est tant mieux. Quel panache...



Ben 24/04/2010 10:31



Vous êtes vite et juste pour lire entre les lignes, Sylvie...



ysé 29/06/2009 11:25

Fortuitement sur ce blog pour une raison innavouable, j'ai abandonné l'innavouable pour me laisser surprendre. Ainsi va la vie, de surprise en surprise...heureuse ! continuez. Ysé

Ben 30/06/2009 10:14


J'ai évidemment cherché l'inavouable, et j'ai ma petite idée. Merci Ysé !


Chris 23/06/2009 11:11


Je ne connaissais pas votre blog (personne n'est parfait). J'ai adoré.

Ben 23/06/2009 11:14



Je ne vous connaissais pas. J'ai
adoré.



Catlaverte 15/06/2009 12:39

Hello H-N- Ben !C'est pas une petite pandémie de m...ickey qui va te coincer le clapet! T'es pas du genre à disparaître dans la dentelle voilant un éternuement. Au contraire, te revoilà tout bouillonnant, créatif,littéraire, halluciné.. Eclectique tactique, cauchemar psychomoteur, acid mix. Ta nourrice te tendait-elle un sein gonflé au LSD?   Sombre héros, héroïno-tango, érotomane bipède aux allures de porteno...Mon coeur chavire dans cet abrazo crustacé. Claudel, la main de ma soeur dans la culotte d'un juif. On glisse et on dérive jusqu'au fatal gancho! Au fait , Kafka? ce serait pas ton Tonton? Un cafard bien noir, une crevette trop rose . Parfait duo pour une métamorphose...

Ben 15/06/2009 13:13


Mais oui mais c'est bien sûr ! J'ai pas eu de nourice, alors je compense à mort, érotomane crustacé qui s'acroche. A=N1 +H1. CQFD.